Feu! Chatterton - L'Oiseleur

24,00 €

Le nouveau double LP de Feu! Chatterton

#chanson #pop

"Une production musicale de haut vol, portée par la poésie des textes."

Télérama

L’oiseleur est un road trip lancé à toute allure, une collection de vignettes où s’entrechoquent réalisme contemporain et onirisme suranné, clins d’œil au cinéma pulp, poésie surréaliste, guitares new wave et scansion rap. Le premier album certifié disque d’or a fait du groupe les figures de proue de la nouvelle chanson française. Après une tournée couronnée de succès : plus de 100 dates dont 7 Trianon complets et un Olympia, Feu! Chatterton revient pour nous livrer son tout nouvel album, 'L’oiseleur', ode au temps béni de l’amour perdu.

L’album a été élaboré pendant de longs mois dans le studio parisien de Samy Osta, fidèle producteur, qui avait déjà réalisé le précédent opus du groupe, mais aussi les albums de La Femme ou de Juniore.

L'avis de votre disquaire

A l'heure où l'éloquence est si plébiscitée qu'elle en devient indérogeable, Feu! Chatterton frappe au plus haut point du bon sens et du bon goût.

"Je serai la rouille se souvenant de l’eau" - Anna

Des textes solubles mais effervescents où la poésie est partout. Dans la composition lettrée et teintée d'Apollinaire sur "Souvenir", dans l'intensité forte de "Ginger" ou encore dans la fièvre ultra-moderne de "L'ivresse", le lyrisme ne se dérobe jamais, il est même habilement mis au service de la musique.

Le cinéma lui non plus n'est jamais très loin, notamment sur "Le Départ" où le monologue et les chants d'Arthur Teboul nous envoient une multitude d'images sublimes dans une merveilleuse clôture de l'album.

Envoutant, intense et romantique, c'est sûrement cela que l'on appelle l'exception Française.

Retrouvez la chronique complète de l'album sur le blog

13 morceaux
1. Je ne te vois plus
2. Grace
3. L'oiseau
4. Souvenir
5. L'ivresse
6. Ginger
7. Tes yeux verts
8. Zone libre
9. Erussel Baled (Les ruines)
10. Anna
11. Sari d'Orcino
12. La fenêtre
13. Le départ

+