Notre entretien avec Djazia Satour


Tu parles de maturité, peux-tu nous en dire plus ?

Maturité, ce n'est peut-être pas à moi de le dire car ça peut paraître prétentieux. J'ai seulement l'impression que c'est l'aboutissement d'un cheminement. Avec le temps qui passe, j'avais un peu plus envie de revenir vers mon histoire, ce que j'écoutais plus jeune aussi, ce sont des bribes du passé qui sont remontées à la surface. L'arabe qui a toujours été présent dans mes albums précédents, j'avais envie de lui donner une vraie place puisque c'est ma langue maternelle. Dans ce sens-là, ce sont des choix qui reviennent vers quelque chose qui est ancrée chez moi, qui fait de partie de mon histoire et que j'avais envie d'exprimer d'une manière plus entière. C'est un disque qui reste très personnel car il mélange des styles très variés.

  • Partager ce contenu

Et si vous rejoigniez la communauté ?

A partir de 21€/mois


S'abonner Offrir

Retrouvez-nous sur Instagram